CARLOS NUNEZ… retour sur 15 années de carrière discographique celtique

 

 

 

 

 

 

 

CARLOS NUNEZ
est né le 16 Juillet 1971 à Vigo – Galice (Espagne).
A l’âge de huit ans, Carlos apprend les secrets de la musique traditionnelle et de la gaïta auprès des anciens maîtres et poursuit de brillantes études de flûte à bec au Conservatoire de Madrid (mention « cum laude » et Prix Exceptionnel de Fin d’Etudes)
A 12 ans, il a été invité à jouer en soliste, avec l’Orchestre Symphonique de Lorient, une composition de l’irlandais Shaun Davey.

1er Enregistrement en 1989 avec les CHIEFTAINS pour la bande originale du film « L’Ile au Trésor » avec Charlton Heston et Oliver Reed….
Carlos est alors devenu… le 7ème Chieftain : avec eux, il a gagné un Grammy Award et joué au Carnegie Hall de New-York et au Royal Albert Hall de Londres aux côtés d’artistes comme Bob Dylan, Joni Mitchell, Sinead O’Connor, The Who, Lou Reed,
INXS ….

1er Album solo, « A Irmandale das Estrelas » (1996), représente la maturité de la world music en Espagne.
Disque de platine, plus de 50 musiciens y ont participé, notamment The Chieftains, Ry Cooder, Luz Cazal et Dulce Pontes.

Le Second album de Carlos, « Os Amores Libres » (1999) s’est vendu à plus de 250 000 exemplaires en Espagne – record pour une musique traditionnelle d’envergure internationale.
Enregistré dans 10 pays différents (2 ans de préparation) il explore les connexions entre la musique celtique et le flamenco avec la participation d’artistes comme Jackson Browne, Noa, Mike Scott (The Waterboys), Teresa Salgueiro (Madredeu), Dan Ar Braz… des musiciens andalous du Maroc et le Taraf de Caransebes (Roumanie). Carlos a participé aux tournées de L’Héritage des Celtes.

Il se confirme en tant qu’artiste majeur de la world music internationale de par sa capacité à effacer les frontières, à réunir des musiciens de pays et de styles différents et à créer une musique qui lui est propre, enracinée dans la tradition.

3ème album « Mayo Longo » (2000), nous fait découvrir Carlos comme compositeur en collaboration avec Roger Hodgson (Supertramp) avec des invités de marque dont Ronnie Drew (The Dubliners) …

En 2003, Carlos a publié son 1er disque avec Sony « Un Galicien en Bretagne », qui a contribué » à affermir sa position en France.
C’est un hommage à ce pays qu’il appelle « sa seconde maison » tant Galice et Bretagne se ressemblent par leur paysages, les gens, leurs manières de vivre, leurs musiques…

L’enregistrement réunit quelques uns des meilleurs musiciens bretons, dont les légendaires Alan Stivell, Dan Ar Braz et Gilles Servat, mais aussi des artistes internationaux comme Jordi Savall, Liam O’Flynn (cornemuse irlandaise), Eimear Quinn (à la voix de fée), sans oublier les irremplaçables bagadoù.

Durant cette même année, Carlos donne un concert à Vigo (sa ville natale) devant 30 000 personnes à l’Auditorium de Castrelos.
Le coffret DVD et CD « Carlos Nunez en concert » filmé et enregistré en direct, est devenu DVD d’or.
Pour fêter son 33ème anniversaire et ses 20 ans de carrière, Carlos a réuni ses vieux amis The Chieftains, l’accordéoniste irlandaise Sharon Shannon, l’argentin Leon Gieco, The National Pipe Band of Scotland ainsi que des danseurs et sonneurs galiciens.

En 2006, il dédie son nouvel album « Cinema do Mar » au monde des bandes sonores de « Mar Adentro », à celles auxquelles il a participé – surtout au Japon – en passant par des versions celtiques des grands thèmes du cinéma.
(Participation de The Chieftains, Ryuichi Sakamoto, Juan Manuel Canizares….)

Après 3 années consacrées à l’étude des connexions entre les cultures galienne et brésilienne, Carlos nous présente « Alborada do Brasil ».

Et, en Mars 2012, « Discover »
…. passionnant retour sur 15 Années de carrière discographique celtique.
Avec 2 cd comprenant
– des titres extraits de ses six albums studio et « live » depuis 1996 comprenant une multitude de collaborations prestigieuses (Luz Casal, Ry Cooder, Jackson Browne, Dan Ar Braz, Lenine, Mile Scott…..),
– des titres d’artistes dont il est l’invité (Ryuichi Sakamoto, The Chieftains…),
– plusieurs inédits (« Alborada de Vigo », « Diferencias sobre la Gaytà »,
et une version « live » de « Para Vigo me voy » avec Compay Segundo (1996).

« DISCOVER » est une belle invitation à découvrir – ou redécouvrir – l’œuvre de Carlos Nunez.

Les Medias
BBC – « One of the world’s most exciting, and most serious, musicians »
THE TIMES – « Overflowing with natural charm, NUNEZ has become quite the showman as well as the brilliant instrumentalist on just about every woodwind instrument you can imagine »
LIBERATION – « La seule star planétaire de la cornemuse »
LOS ANGELES TIME – « If it’s possible to become a pop star playing traditional music on the bagpipes and recorder, NUNEZ could be the man »
BILLBOARD – « The Jimi Hendrix on the bagpipes »

Carlos NUNEZ, virtuose de la gaïta (cornemuse à un seul tuyau et plusieurs bourdons, tout comme le biniou breton), et de la flûte, les deux instruments traditionnels des musiciens de sa région, a redonné à la culture celtique galicienne son rayonnement national et international.

Showman exceptionnel, Carlos, de par son énergie, son esprit pionnier, a marqué, en 8 albums, la musique celtique avec ses instruments : la cornemuse galicienne, la gaïta et les flûtes.

Source : http://www.carlos-nunez.com/carlos/
www.youtube.com/watch?v=zkYBCOrJzf4

La GALICE
La Galice, (1600 kilomètres de côtes au Nord-Ouest de l’Espagne)), appelée « le pays du bout du monde » par les Romains, a été peuplée du VIIIe au IIIe siècle avant J.C. par les Celtes.
Rappelons que Saint-Jacques de Compostelle, un des hauts-lieux de la chrétienté accueille chaque année des milliers de pèlerins.
La Galice s’enorgueillit aussi d’avoir à La Corogne, la « Tour d’Hercule », le plus ancien phare du monde encore en activité, érigé par les Romains et classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Crédit Photos:
– n°1 : site Carlos NUNEZ
– n°3 : couverture cd « Discover – Carlos Nunez » – www.sonymusic.fr
– n°3 à n° 8 : Patricia JULIEN & Christine DECOOP
(AFA/France Australie)

Retour haut de page