FESTIVAL INTERCELTIQUE DE LORIENT (Bretagne) – 2006 / Année de l’AUSTRALIE

2006 : L’AUSTRALIE est pour la première fois « l’Invitée d’Honneur » du Festival Interceltique de Lorient.
… c’est aussi une première pour moi.
J’en reviens conquise et ne manque pas d’inscrire ce Festival dans mes rendez-vous incontournables.

L’année de l’Australie a été lancée officiellement le 11 Avril 2006 à l’Ambassade d’Australie à Paris, en présence de S.E. Madame Penelope Wensley AO, Ambassadeur d‘Australie en France, Monsieur Jacques-Charles Morice, Président du Festival Interceltique et de Monsieur Jean-Pierre Pichard, Directeur du Festival Interceltique.

Les festivaliers ont pu découvrir les multiples facettes de la culture australienne, le terreau aborigène et les fortes composantes irlando-écossaisses.
La programmation musicale élaborée par Warren Fahey, musicologue australien, a fait la part belle à la culture issue des traditions celtiques, mais aussi au renouveau de l’art national sous toutes ses formes culturelles, mettant en avant des groupes musicaux et des artistes particulièrement représentatifs de l’histoire et de la sensibilité australiennes avec la présence de/

John Williamson, qui a gagné presque toutes les récompenses australiennes, y compris celle de « Meilleur artiste », de « Meilleures ventes d’albums » et de « Chansons de l’année ». Son répertoire traite de l’Australie contemporaine tout en rendant hommage à son histoire débordante d’énergie.

Dave de Hugard, un des plus éminents connaisseurs de la musique et des danses issues des laineries du « Bush » au 19ème siècle. Dave s’accompagne d’un accordéon à boutons, d’un banjo et d’un concertina et interprète les vieilles chansons sur la vie d’antan dans le « Bush ». Dave est également un des plus grands conteurs d’histoires.

Fiddler Fever, dirigé par Marcus Holden, … des violons associés à des percussions et à un accordéon envoient la musique aux pieds de public…. Groupe décoiffant avec une musique innovatrice inspirée par l’esprit celtique.

Shane Howard, auteur compositeur de grande renommée se produit aujourd’hui en tant qu’artiste solo (il est toujours vénéré pour sa collaboration au début de sa carrière avec son groupe Goanna). Très sollicité par les festivals et les tournée iitinérantes, il propose des chansons pénétrantes, aux paroles et aux mélodies fortes, racontant l’histoire de l’Australie.

Mark Atkins, est un des virtuoses australiens du didgeridoo les plus connus. Il a joué avec des orchestres, des groupes et des formations de danse à l’occasion de grands festivals et d’autres évènements majeurs. Il a ausssi collaboré avec le compositeur américain légendaire, Philip Glass.
Quant à l’AFA : nous le retrouvions aussi en concerts improvisés sur le Pavillon ami de l’ACADIE, mais auparavant, nous avions eu le plaisir de l’écouter lors de la « Nuit de la Saint Patrick » à Paris, mais aussi, lors d’autres concerts programmés durant l’année.

White Cockatoo, principale formation de danse et de musique représentant la culture aborigène du « Dreamtime », est originaire du « Centre Rouge » de l’Australie, près d’Uluru. Ces danseurs permettent aux spectateurs de pénétrer de manière étonnante dans les danses et musiques traditionnelles et sociales des peuples aborigènes australiens.

Warren Fahey : citation proposée par Warren Fahey : « Aussi authentique que l’odeur des feuilles des gommiers dans un feu de camp australien »…. Des chansons qui évoquent les tondeurs de moutons, les conducteurs de bestiaux, les chasseurs de dingos….

Dennis O’Keefe est l’expert australien en ce qui concerne les origines de « Waltzing Mathilda ».
Il a un répertoire fascinant de chansons évoquant la vie dans le « Bush » et ses différentes époques. Il s’accompagne d’un concertina et d’une guitare.

Claymore est le groupe écossais australien le plus actif en Australie au répertoire d’airs et de chansons entraînants… et à leur humour.

Paddy’s Pigs. Il existe un vieux idicton en Australie qui est :
« As Irish as Paddy’s Pigs »,
(« Aussi Irlandais que les cochons de Paddy »).
Ce groupe, originaire du Queensland, en est certainement l’illustration parfaite avec ses airs et chansons issus de l’expérience celtique australienne.

Warren Fahey, qui s’est produit aussi en tant que chanteur, avait demandé à John Williamson d’être disponible pour la retransmission du match des Wallabies… petit clin d’œil dans la mesure où John avait interprété les hymnes d’ouverture de la dernière Coupe du Monde de Rugby en Australie, diffusée live à travers le monde.
Warren Fahey AM : BODGIE PRODUCTIONS PTY LTD
wfahey@bigpond.net.au – www.warrenfahey.com

BROTHERS… a celtic tribal celebration.
Après un premier passage en France pour un concert organisé par Newdealomusic et une présentation à l’Ambassade d’Australie Paris, c’est avec plaisir que nous avons pu retrouver ce groupe à Lorient où ils ont obtenu un grand succès.
En rappel à l’arrivée des migrants Irlandais et Ecossais, les deux « Frères » Angus et Hamish, accompagnés d’un bassiste, nous entrainent dans leur musique à influence celtique.
Aux guitares, basse, batterie viennent s’ajouter le didgeridoo et la cornemuse…. et le chant !
Musique à écouter sur leur site : http://www.brothermusic.com
où vous retrouverez l’extraordinaire alliance du didgeridoo et de la cornemuse.

Le Pavillon Australie a été conçu pour offrir aux visiteurs un avant-goût unique et convaincant de l‘Australie.
En plus de la forte programmation musicale, les festivaliers ont pu découvrir l’Australie sous d’autres angles, notamment ceux de la vie quotidienne, culturelle, touristique et gastronomique … où le Barbecue avec de la viande de Kangourou, les vins et bières autraliens et le fameux dessert « la Pavlova »….. » ont fait de nombreux adeptes.

Du 11 Juillet au 6 Août s’est tenue une EXPOSITION exceptionnelle
« Histoire de terre et mer » – Peintures aborigènes de Lockhart River, Australie »

Inaugurée le 27 Juillet par S.E. Madame Penelope Wensley AO, Ambassadeur d’Australie en France à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Morbihan à Lorient, cette exposition a présenté pour la première fois en France le travail de cinq artistes les plus prolifiques de la communauté aborigène de Lockhart River située dans la région tropicale du Cape York au Nord-Est de l’Australie.
Une trentaine de peintures acryliques de grandes et moyennes dimensions de Rosella Namok, Fiona Omeenyo, Samantha Hobson, Adrian King et Silas Hobson. .

Commissaire d’exposition scientifique : Géraldine Le Roux, présidente de Diff’Art Pacific, doctorante en ethnologie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris et à l‘Université du Queensland, Brisbane, Australie, et Jean-Yves Dubois, consultant en Art contemporain, Commissaire Général des expositions du Festival Interceltique de Lorient.

A quand le prochain rendez-vous de l’Australie à Lorient ?
… why not en 2015 ??
c’est notre souhait et celui des nombreux visiteurs de ce prestigieux Festival International.

Retour haut de page