ROADSIGN – Keep the Spirit , Share the Dream, Live the Adventure…

ROADSIGN
Les panneaux jaunes de signalisation routière font partie intégrante du paysage australien. Ils indiquent aux automobilistes la possible présence d’animaux et d’autres dangers, les enjoignant à la prudence. Ainsi le panneau jaune, sur lequel se découpe nettement une silhouette noire de kangourou, animal aimé et facilement identifiable, évoque immédiatement l’Australie.
C’est pour cette raison que ROADSIGN en a fait son logo.


UN PETIT MORCEAU D’AUSTRALIE

ROADSIGN est connu dans le monde entier pour ses panneaux s’inspirant de la signalisation routière australienne, fabriqués en plusieurs tailles, en version plaque murale ou munis d’une ventouse. Toutefois, ROADSIGN n’a pas voulu se limiter aux panneaux ni à la signalétique classique des animaux, mais s’inspirer d’autres notions traditionnellement associées à l’Australie, comme les grands espaces, l’aventure, le fun, ou encore le sens de l’humour.

Ainsi, aujourd’hui, il existe plus de 100 motifs différents, et il s’en crée constamment. Les moustiques (« mozzies ») sont venus rejoindre le kangourou, le koala, le wombat et le crocodile. Le requin a été décliné sur un mode humoristique : il a un personnage dans la gueule et dit avoir faim de touristes (« I’m hungry for tourists »). D’autres emblèmes de l’outback sont maintenant représentés, comme les toilettes, rudimentaires cabanes de bois perdues au milieu de nulle part (« dunnies »). Il y a aussi des clins d’oil au « slang » australien : autour du « Keep out » (défense d’entrer) figurent, comme graffités, toutes les expressions équivalentes, plus ou moins colorées.

De même, outre les traditionnels panneaux, on retrouve ces motifs sur un large éventail de produits :
stickers, pins, fridge magnets, tatoos, mugs, verres, torchons, calepins, règles, porte-clés, porte-monnaie, tapis de souris.

Ces produits, qui sont à présent au nombre de 900, commercialisés en Australie essentiellement dans les boutiques de souvenirs, sont appréciés des touristes, qui emportent avec eux un petit morceau d’Australie. Les Australiens, quant à eux, sont particulièrement sensibles au côté humoristique.

La moitié du chiffre d’affaires est réalisé à l’exportation :
France, Angleterre, Allemagne, Pays-Bas, USA, Canada, Japon, Singapour, Indonésie.

QUALITE DE VIE, PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT
Chez ROADSIGN, ce ne sont pas seulement les produits qui sont à l’image de l’Australie, mais l’entreprise elle-même, dans sa philosophie, sa politique et son fonctionnement. Ma rencontre avec Roger CARTHEW m’en apporte la preuve.

Tout d’abord : le lieu. Les bureaux et l’usine principale, où travaillent 10 personnes, sont situés dans une petite rue d’une banlieue tranquille d’Adelaide. On est loin du stress et du caractère anonyme des grands centres d’affaires. Ici, on est en famille, on est comme chez soi. D’ailleurs Adelaide, ça n’est pas un hasard : elle évoque en effet davantage une grande ville de province qu’une capitale d’état.

Pour Roger, le plaisir, l’envie, sont essentiels. Il est rare d’entendre un chef d’entreprise parler en ces termes. ROADSIGN ne se limite pas à ses yeux à une entreprise commerciale. La philosophie de ROADSIGN est de contribuer au bien-être de ceux qui interagissent avec la société, des employés aux clients.

Roger CARTHEW est également particulièrement attaché à la protection de l’environnement et du monde animal.
Chez ROADSIGN, on joint le geste à la parole, aussi plusieurs actions concrètes sont menées :
– Les étiquettes et notices accompagnant les produits ROADSIGN sont imprimées sur du papier recyclé. Les produits eux-mêmes sont fabriqués avec des matériaux recyclables ou non nocifs pour l’environnement.

– Comme le rappellent les étiquettes (« Roadsign Care Program »), ROADSIGN reverse un pourcentage de ses ventes à des organismes de défense de l’environnement, qui agissent principalement dans les domaines de la préservation de la faune et de la flore australiennes, l’hospitalisation d’animaux accidentés ou encore la réintroduction d’animaux dans leur milieu naturel.

SUR LE TERRAIN
C’est ainsi que Roger m’a réservé une surprise. Alors que je m’attendais à conduire une interview classique dans les bureaux de ROADSIGN, il passe me prendre sur North Tce, où je viens tout juste, après quatre semaines de pérégrinations dans l’outback sud-australien, de rendre mon 4×4 de location, et entasse mes affaires dans son Suzuki. Direction : Willow Farm Sanctuary, à Two Wells, où Adelaide commence à se perdre dans le bush. Willow Farm est l’un des refuges pour animaux sponsorisés par ROADSIGN. Le trajet est l’occasion d’une conversation à bâtons rompus, notamment sur les spécificités du mode de vie australien. Roger et moi sommes d’accord sur la vision « positive » qu’ont les Australiens de l’existence, la facilité avec laquelle se font les choses ici.

RENCONTRE AVEC PEG SOLOMON

Finalement, sous un ciel gris fer chargé de pluie, je découvre l’arche de Noé sur laquelle préside Peg SOLOMON une septuagénaire dont la dévotion et le dynamisme laissent sans voix. Cela fait 20 ans que Peg recueille des animaux – qu’ils soient de compagnie ou sauvages – blessés ou maltraités. Elle veille actuellement sur quelque 300 pensionnaires, dont un magnifique « wedge tail » (aigle à queue cunéiforme). Il y a aussi de nombreux kangourous, émeus, opossums, perruches et perroquets. Lorsqu’ils sont encore trop petits, les bébés kangourous dorment avec Peg, leur mère d’adoption. Parfois même, de minuscules marsupiaux nichent dans son corsage. Mais Peg s’occupe aussi d’animaux domestiques, qui parfois ont de bien tristes histoires. Telle celle des « Wobblies » (« wobbly » signifie « chancelant »), deux adorables petits chiens recueillis à 6 semaines (ils ont à présent 3 ans), incapables de tenir debout car, bébés, on a joué au ballon avec eux (ils étaient les ballons !). Aujourd’hui, ils tombent sans arrêt, comme ivres, mais ils sont aimés et heureux.

ROADSIGN et le développement durable
Un autre projet d’envergure tient très à cour à Roger :
initier le financement d’un système de gestion dont la mission serait d’aider les entreprises et autres organismes à améliorer leurs performances dans le domaine économique, mais aussi social et environnemental.

RENCONTRE EN FRANCE A MARNE-LA-VALLEE, AVEC WOLFGANG PAUL, responsable du développement international de ROADSIGN
Wolfgang PAUL a fondé, il y a plus de 20 ans, la société LASCOL, spécialisée dans le textile. Il s’est associé à ROADSIGN pour notamment développer la marque dans des domaines où elle était encore peu présente (en particulier l’habillement), mais qui possèdent un très gros potentiel. La commercialisation des lignes ROADSIGN créées sous la houlette de Wolfgang a commencé en France en 2003.
Aujourd’hui, ROADSIGN, dans les locaux de LASCOL, emploie en France 22 personnes, dont 8 créateurs. Les produits sont stockés dans un entrepôt de 5000 m2.

LE MYTHE AUSTRALIEN
Les notions véhiculées par la marque ROADSIGN sont les thèmes du mythe australien : la vie au grand air, les loisirs, la nature, les grands espaces, le voyage, la liberté. Elles peuvent être associées à un grand nombre de produits.

Il y a bien entendu les vêtements : T-shirts, sweat-shirts, chemises, pantalons, casquettes, chaussettes. Mais ROADSIGN développe activement de nombreuses gammes de produits sous licence : chaussures, matériel de camping, bagagerie, cyclisme, papeterie, lunettes de soleil.

POUR FAIRE REVER
La France est un marché privilégié pour la diffusion de la marque ROADSIGN.

Il existe de nombreuses affinités entre les deux pays. En effet, l’Australie vient en tête du classement des destinations rêvées des Français. Cependant, ainsi que des études l’ont montré, ce désir d’une expérience australienne ne se traduit pas toujours par un voyage aux antipodes, pour un certain nombre de raisons : manque de moyens financiers, de temps, barrière de la langue, voyage trop long.
Dans ces conditions, l’achat d’un produit ROADSIGN apparaît comme une étape dans la réalisation du rêve australien.

UN MARKETING « SUR MESURE »
Les opérations de partenariat sont très ciblées.
Outre l’Association France-Australie Paris Ile de France, à laquelle ROADSIGN apporte un soutien précieux, Wolfgang choisit de s’associer à des événements véhiculant l’esprit de la marque :

– Rencontres Internationales du Cinéma des Antipodes
– Exposition « Australie, Terre de fun » à l’Ambassade d’Australie à Paris
– Open de tennis de Roscoff
– Chaque année: Tour de France (logo sur voiture d’accompagnement, distribution de « swingers »)
– Depuis 2008, animation (tous les ans en Août)avec l’Association France Australie du « Pavillon AUSTRALIE » durant le Festival Interceltique de LORIENT.
Plus d’infos : www.roadsign.eu

ROADSIGN « surfe » sur la vague de son succès en France et exporte à présent en Espagne, en Italie et en Allemagne.

Businessman jovial et chaleureux qui s’enorgueillit de la dimension humaine et peu hiérarchisée de son entreprise, Wolfgang PAUL partage la philosophie de Roger CARTHEW :

il faut donner pour que la vie nous donne en retour.

Il ne fait aucun doute que l’avenir donnera beaucoup à ROADSIGN. Claire de ROBESPIERRE

Retour haut de page