Ouvrage « LA PEINTURE ABORIGENE » co-auteurs: Stéphane Jacob / Pierre Grundman / Maïa Ponsonnet – Association France Australie

Ouvrage « LA PEINTURE ABORIGENE »
Stéphane Jacob, Pierre Grundmann, Maïa Ponsonnet


En Australie, à partir des années 1970, grâce à l’apparition de la toile comme support, sont apparues des peintures incroyablement novatrices, inclassables, les chefs-d’œuvre des artistes du désert. Le monde découvrit de minuscules localités, perdues dans l’immensité du bush : Papunya, Utopia, Yuendumu… et des artistes étonnants qui peignaient des œuvres exceptionnelles, sans jamais avoir reçu la moindre formation aux techniques plastiques occidentales. Il s’étaient appropriés de nouveaux matériaux, comme la peinture acrylique, et avaient créé un style immédiatement reconnaissable.

La peinture du désert ne correspond en rien aux codes et aux canons de l’art étiqueté « primitif » ou « premier ». Elle évoque les recherches formalistes de l’avant-garde occidentale, l’art concret, l’action painting, l’expressionnisme abstrait, l’art optique, l’art brut ou la figuration libre. Ce qui nous touche d’abord, nous, amateurs d’art occidentaux, c’est la liberté, la créativité des artistes, la beauté formelle de leurs œuvres, leur virtuosité .
Dans le désert, comme dans les savanes, la peinture est un rituel, convoqué pour témoigner du sens de l’univers.
Les artistes ne reproduisent pas le visible, mais rendent visible l’invisible.

Longtemps réservé aux Musées d’Art Premier et aux Galeries Ethnographiques, l’art aborigène est en train d’en sortir. Aujourd’hui, on commence à voir ces œuvres dans les Musées d’Art, dans les grandes manifestations d’art contemporain internationales, et chez les collectionneurs privés.

Cet ouvrage ne se veut pas exhaustif, il n’a aucune vocation encyclopédique, il ne dit pas une vérité. Il se consacre à la peinture. Les œuvres et les artistes présentés sont le choix des auteurs. Ce livre est conçu comme un guide, un parcours à la découverte de cet art émergent, multiforme et sans cesse surprenant.
Extrait du Communiqué de Presse

Les auteurs :
Stéphane Jacob dirige la galerie « Arts d’Australie . Stéphane Jacob ».
Membre de la Chambre Nationale des Experts spécialisés en Objets d’Art et de Collection (C.N.E.S.), co-auteur du catalogue des collections du Musée des Confluences de Lyon et signataire de la charte d’éthique australienne Indigenous Art Code, il s’attache depuis 1996 à faire connaître l’art et les artistes contemporains d’Australie.

Pierre Grundmann, journaliste et écrivain franco-australien.
Il a été le correspondant du quotidien Libération en Australie et a publié de nombreux ouvrages, notamment Australie (Autrement), Surfeuses Paradise (Hachette Littérature) et Australie Evasion (Hachette).

Maïa Ponsonnet, ethnologue et linguiste, spécialiste des dialectes Dalabon et Kriol.
Elle a notamment publié Les Nouveaux Chants du kangourou (Autrement, 2008) et L’état du Monde, Australie (La Découverte, en collaboration avec Pierre Grundmann).

Disponible en librairie : 27 Septembre 2012
Nouvelles Editions Scala
Collection : Sentiers d’art

Format : 16,5 x 20,5 cm
Broché, 128 pages, 90 illustrations
Prix public : 15,50 €
www.editions-scala.fr

 

Retour haut de page